Browse By

RSI: « j’ai une mise en demeure de 81.012 euros et je ne sais pas pourquoi »

One thought on “RSI: « j’ai une mise en demeure de 81.012 euros et je ne sais pas pourquoi »”

  1. JIM32 says:

    Ah, mes amis, mes amis… J’ai failli en faire une crise cardiaque ! J’ai une nouvelle formidable.

    Pas plus tard que hier soir, je me connecte sur « facebook », comme je fais de temps à autre… C’est beaucoup plus instructif que BFM ou ITélé, et au niveau des informations, y’a pas photo, Internet nous confirme que Pujadas mérite bien plus encore sa « laisse d’or ». Oui, pour les infos autres que celles de la « Pravda Hollandaise » ou de l’agence « Tass Foll(e) » de notre gouvernement, on sait bien qu’il faut éviter les médias conventionnels. Pour l’info, la vraie, aujourd’hui, heureusement qu’il nous reste (encore…) internet !

    Mais je m’égare, et vous devez vous impatienter. J’ai une nouvelle formidable !

    Donc, sur « facebook », je reçois un lien vers une vidéo de Marine. Bon, je mets pas le nom, on va m’accuser de pro-partisme… Vous savez de qui je parle.

    Marine, donc, était en meeting à Nantes ce week-end, et nous annonce tranquillement, entre deux bombardements de ses autocars par les gauchistes pro-gouvernementaux : Moi, président(e), si je suis élue, je dissous le RSI et j’amnistie tous les impayés… Oui, vous me lisez bien. Si Marine est élue, fini nos tracas, fini les huissiers, fini les emmerdes : On ne doit plus rien… Et on ne devra plus rien !

    Cette info, personne n’en a parlé au JT…

    Bon, là, imparable, je vote. Et nous devrions être les 4.500.000 cotisants au RSI à faire de même !

    Mais qu’en pense la « réaction » ? Elle n’a pas tardé !

    Aujourd’hui, vers 15 heures 30, je conduisais tranquillement mon gros 4X4 et je m’ennuyais un peu. Allez, un peu de musique ! Et j’allume la radio…. Eh bien, j’ai failli rater mon virage. Je suis tombé sur l’émission de Roselyne, vous savez, « Roselyne radio ragots ». Ah, il est loin le temps de Brigitte !
    Donc, l’invité de Rosy n’était d’autre que le directeur du RSI ! Comme par hasard ! En train de nous vendre son affaire toute confite de « solidarité nationale ». Déjà, je vous avoue, j’ai failli vomir mon déjeuner ! Eh, le gros du RSI, il va pas nous dire le contraire, c’est sa carrière qui se joue, là ! Si Marine -élue- dissous le RSI, il est possible que lui aussi soit dissous en même temps ! Et l’émission continue avec un témoignage bien complaisant. Oui, on a trouvé un con pour dire à l’antenne que le RSI est formidable ! Et le con de continuer, de dire qu’il gagne 3000 euros par mois et qu’il trouve très supportable que le RSI lui en prenne la moitié. Beurk !

    Là, je vous avoue, une première chose, en pensant à Rosy, il m’est venu en tête le film « La vie est un long fleuve tranquille », et de revoir le docteur dupé par son infirmière, qui au fond de son fauteuil dit et répète…. Bon, je vous laisse chercher la réplique.

    Ah, Roselyne, quelle émission de radio puante tu nous as fait ! Depuis la guerre des mondes d’Orson Wells, nous n’avions pas entendu une telle stupéfaction ! Mais tu n’as pas honte ? Sale femme, tu monopolises la parole et l’antenne d’une radio nationale pour cela ? Mais de quel droit ? Quel dégoût ! Après « radio ragots », tu fais campagne contre la présidentielle ? On parle depuis des années de défaire le RSI à juste titre, et tu t’opposes à ce que la raison nous dicte ? Tu es bien la digne représentante des gens de ta race politique, des inutiles, des parasites, des suffisants, mais surtout des ignares de la vie, des idiots du monde de l’artisanat, des incapables du monde de l’entreprise, des ignorants abêtis du dur travail des libéraux, des handicapés de la réalité, mais qui croient « savoir », et qui maltraitent le peuple en kidnappant le pouvoir et la confiance qui leur a été donné. C’est dommage, on s’est débarrassé de quasiment tous ceux qui parasitaient le paysage politique, mais il faut encore que tu nous encombres.

    Ne l’oublions jamais, le RSI est une création de Raffarin ton copain, qui en même temps faisait voter un décret scélérat qui prive de droits à la retraite ceux qui cotisent avec plus de 5 ans de retard : Si vous avez un plan de redressement sur 10 ans, vous cotisez pour rien ! Sachez-le, merci Raffarin !
    Voilà le bilan de la droite « Républicaine », qui plus est, avec 5 ans de socialisme par dessus, que Rosy tente de faire valoir !

    Ah Roselyne, que crois-tu faire, qui crois-tu être, pour faire de la radio ? Eh, Rosy, viens chez moi, tu vas voir tous ces commerces fermés, ces entreprises liquidées, ces auto-entrepreneurs dupés et ruinés ! Viens voir au palais de Justice la foule qui attend sa liquidation judiciaire ou son contentieux au TASS ! Là, tu ferais de la vraie radio ! Ou bien tu ne veux les voir, ou bien tu ne peux les voir ? La sénilité te gagnes alors ! Tant mieux alors : Va toucher ta retraite de ministre… Et si un éclair de lucidité te traverse, tu la compareras à celle que donne le RSI. Et n’y cherches pas une excuse « à la Fillon » !

    Au moins, avec Brigitte, on pouvait rêver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *