Browse By

Quand les huissiers cesseront-ils de faire appliquer des décisions françaises illégales ?

4 thoughts on “Quand les huissiers cesseront-ils de faire appliquer des décisions françaises illégales ?”

  1. Jocelyn Fontaine says:

    Bel article jusqu’à la fin! Pourquoi parler des réfugiés ? Le malheur des uns n’influent pas sur le malheurs des autres. Comme si un cancéreux avait plus de soin qu’un diabétique !

    1. machin says:

      Bien sur que si ! Le malheur des uns influe bien sur le malheur des autres.
      D’abord la République ne respecte pas l’article L622-1 du code pénal et vous on vous oblige respecter les articles L613-1 et l136-1 du code de la sécurité sociale.
      Une France archi-surendettée avec taux d’imposition maximum peut-elle se permettre encore d’accueillir  »toute la misère du monde » comme disait Michel ROCARD, le génial inventeur de la CSG qui vous pique avec la CRDS presque10 % de tous vos revenus, et tout cela sans même diminuer le déficit de la sécu ?
      Ensuite où croyez-vous que la République prendra l’argent pour accueillir les réfugiés sinon dans VOTRE poche ?
      Une VRAIE politique étrangère ne consisterait-elle pas à trouver une solution pour que tous ces pauvres (pas tous apparemment, vu le péage donné aux diverses maffias) restent chez eux ?
      Il fait quoi le prof d’allemand ministre des affaires étrangères ?
      La propagande du jité de 20 heures se garde bien de vous dire tout ça et tant d’autres choses encore.
      Si vous voulez des réfugiés, vous pouvez les prendre chez vous, dans votre maison ou dans votre appartement.

  2. Millour says:

    Le Régime Social Des indépendants devient, au même titre que le trésor public, le racketteur des temps modernes, jusqu’à faire peur par le biais d’huissiers, et outrepasser les droits des citoyens. Les délais de prescription ne sont plus respectés, les situations de surendettement non plus et encore moins les procédures de saisies attributions. Dans la plupart des cas de liquidations beaucoup d’anciens chefs d’entreprises sont abandonnés dans les meandres administratives et ne savent même pas si le Rsi est prévenu de la liquidation ou de la fin de leur activité car durant la vie de l’entreprise c’est le comptable qui effectue une déclaration DSI et pour la suite c’est le flou artistique, est ce que la déclaration définitive a été envoyée ? Pourquoi la dette reste une dette personnelle ? Et à ce titre pourquoi ne rentre elle pas dans la procédure de surendettement ? Ne parlons pas des majorations et pénalités de retard qui dépassent tous les taux d’intérêts légaux !!! Et pour couronner le tout les huissiers se sucrent bien au passage. Comme dans la plupart des cas les anciens chefs d’entreprise qui ont perdu leur activité n’ont pas les moyens de prendre un avocat et n’ont pas toujours le temps d’aller au RSI (ou on n’est pas sûrs d’être reçus) ne parlons pas des plateformes téléphoniques !!! C’est une catastrophe !!! Le Shérif de Nottingham est de retour et Robin des Bois n’existe pas. Donc c’est tout bénéfice pour ces institutions dont on ne sait même plus comment elles sont gérées, ni pas qui, car le seul contact c’est devinez qui ? INTERNET c’est lui le nouvel interlocuteur, si vous avez un problème allez sur Internet : la solution se cache derrière votre espace abonné de impôt.gouv.fr ou de Rsi.fr. Vous prenez bien un calmant avant et vous essayez de trouver tout seul les réponses à vos questions. Ben oui quoi ! vous allez très vite vous rendre compte que vous n’êtes pas les seuls à avoir des problèmes et pas de solutions, et le tour est joué. L’endormissement du Citoyen. Vive l’entreprenariat endormi. Vive le travaille, fédérateur de consumérisme individuel, et surtout tiroir caisse de l’état en électron libre, et chacun dans son coin, le tour est joué. On reprend le travail ou il ne faut plus se poser trop de questions : Production, production, Production. Prochain Épisode on parle de quoi ? La csg ? La Cpam ? La retraite ? Les banques ? Les taxes formation continue qui servent pas car on n’a pas le temps de se former quand on bosse. De la taxe apprentissage payée tous les ans alors que l’apprentissage n’est plus une formule utilisée par les entreprises. Et pourquoi pas d’humanité. De rapports humains. De solutions entre hommes et femmes qui se retrouvent pour réellement apporter des pierres à un nouvel édifice ? Et mettre un terme à tous ces débordements à toutes ces aberrations qui ne sont que le fruit de l’évolution, de notre évolution, est-ce vraiment de l’évolution ? En tout cas c’est nous qui créons tout cela.

  3. JIM32 says:

    Ah, les huissiers ! Quelle sinistre profession inutile et archaïque !

    Mais ils s’en foutent ! Complètement et totalement. S’ils devaient signifier un morceau de PQ, ils le feraient encore, preuve que le dicton « l’argent n’a pas d’odeur » s’applique ici parfaitement… Ou bien c’est une profession en panne d’odorat ?

    D’ailleurs, pour être huissier, il faut déjà avoir « un grain »…

    Même s’il n’y a pas de sot métier, il y a quand même des métiers où le commun des mortels a le droit de les considérer comme ce qu’ils méritent, et pour ce qu’ils méritent, c’est à dire des pas grand chose. Avez-vous un huissier de vos amis ? Ah, non, merci !

    Le dernier en date est venu me signifier un… 28 décembre, soit entre Noel et le 1er premier de l’an… Voyez vous, le seul mot qui me vient, c’est … « Connard ». Et on précisera ici qu’un connard, sans être une insulte, est un qualificatif fort approprié : C’est celui qui n’a aucune civilité, selon la définition du « Larousse ».

    Après, et pour une fois, même si je ne suis pas un pote à Bayrou, je soutiendrai parfaitement monsieur Macron qui pense qu’un lettre recommandée peut parfaitement remplacer ces vautours, et à moindre coût !

    Alors, on va pas s’apitoyer sur cette profession, espérons qu’une réforme salutaire les mettent en voie d’extinction.

    Coin ! Coin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *