Browse By

Moi, médecin, j’ai quitté la France à cause de la politique de santé

2 thoughts on “Moi, médecin, j’ai quitté la France à cause de la politique de santé”

  1. Vincent libéré ! says:

    Bravo, 100% dans le mille.

    Je suis dans la même démarche que vous : FREXIT, car pas d’avenir en France ni pour moi ni pour mes enfants :

    – dette à 100% du PIB sans compter le hors bilan qui s’élève à 3500 milliards d’€
    – spoliation de l’épargne loi SAPIN II
    – 80 % de taxes charges et impôts
    – justice plus indépendante (comme si elle l’eu été un jour)
    – des politiques toujours plus gras et une dette toujours plus grosse CQFD
    – raquet routier

    Sans compter le problème que vous soulevez : dictature social qui est créateur d’esclaves et d’assistés pendant qu’une minorité s’en met plein les fouilles.

    L’ouverture à la concurrence a toujours été un bienfait pour les clients : France Telecom, EDF, GDF.

    Encore Bravo

  2. JIM32 says:

    Bonjour !

    Je ferai court car vous me mettez (très) en colère : Un témoignage qui prône l’exil n’a pas sa place ici.
    Vous nous faites quoi ? L’apologie de la fuite en avant ? C’est désormais le seul conseil à donner ?

    Aux Jennifer et Vincent, je n’irais pas par quatre chemins (d’errance ?), vous n’avez ni honneur, ni gloire, ni courage, au point de céder votre place, votre situation, votre famille, vos attaches, votre culture, votre histoire, votre vie ? Je ne trouve rien qui vaille le moindre Kopeck, pour que l’on parle de vous, dans ce que vous faites.
    C’est même déprimant !

    Je le dis et je le redis, encore et encore,la solution est franco-française, et nous arriverons à nos fins.
    Nous sommes à un tournant proche. Bien sûr, ce n’est pas en fuyant…

    Quant à vouloir peindre notre pays en « noir », comme le fait Vincent, je prescrit aux dépressifs trois bouboules roses par jour : Faut pas prendre les canards sauvages pour les anges du Bon Dieu…

    Et alors ? Aux Jennifer et Vincent, quand un jour nous aurons enfin résolu nos problèmes, vous reviendrez ? Ha ha ha !
    C’est vrai, la terre est ronde, et à détaler, on finit toujours par revenir à son point de départ…
    Je me délecte déjà de lire, alors, votre témoignage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *