Browse By

Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les hauts magistrats

2 thoughts on “Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les hauts magistrats”

  1. JIM32 says:

    Mon cher Claude,

    Que ne puis-je être en désaccord avec vous ? C’est impossible.

    Nous savons tous aujourd’hui que le fonctionnement de la Justice (Avec un grand « J ») est désormais un grave problème de société.
    Faisons un constat : Lorsqu’un citoyen « lambda » commet une faute, il a ensuite affaire à un juge qui va le punir… De même, un policier, un homme politique (Et c’est d’actualité…!), s’il commet une faute, aura sans doute affaire à un juge également. Mais un juge ? S’il commet une faute ? Avouons ici que des trois pouvoirs démocratiques, l’un échappe désormais à tout contrôle !
    Montesquieu doit se retourner dans sa tombe.

    J’ouvre ici le débat : Qui punit un juge lorsqu’il fait mal son travail ? Il n’y a personne. Nous avons ici un grave déséquilibre, puisque nous sommes devant le constat qu’il existe en France une profession (Je le redis : Un pouvoir…) qui échappe à toute sanction.
    Vous doutez encore ? Avez-vous déjà tenté de vous plaindre au « Conseil supérieur de la Magistrature » ? Pour ceux qui ne savent pas, c’est le « soit disant » organisme « disciplinaire » de la profession. Je vous rassure : On est pas chez des boeufs carottes. C’est une mascarade : Des juges qui sont censés sanctionner des juges, on est pas prêt d’avoir gain de cause !
    Cherchez bien combien ont été condamnés…
    D’ailleurs, la seule sanction, chez eux, c’est le « blâme ». Ha ha ha !

    Vous vous souvenez de l’affaire « Gregory », de l’affaire « Outreau » ? La seule sanction de ces misérables qui ont brisé des dizaines de vies n’aura été qu’une simple mutation et une bonne retraite…. Le blâme aurait été trop méprisant de la part et pour ceux qui envoient à la guillotine, on ne pouvait pas les sanctionner aussi fort. Quel dégoût!

    Et n’allez pas nous sortir le vieux couplet de « l’indépendance de la justice » (Avec un petit « j », cette fois…), qui pour travailler « sereinement » ne doit pas être influencée.
    La justice indépendante n’existe pas dans notre pays : Entre le syndicat de la magistrature, simple horreur dans une démocratie, la franc-maçonnerie, simple horreur dans une démocratie (bis), et l’école nationale de la magistrature, simple horreur dans une démocratie (ter), n’allez pas nous faire croire à l’image iconique d’un juge vertueux et studieux qui « fait » le droit sous un chêne.
    Non, il y a longtemps que la Justice a quitté les couvers ombragés de Saint Louis pour des lieux moins glorieux…

    …Et d’y faire tous les travers à notre démocratie :

    – Nous assistons désormais aux juges qui veulent réformer et dicter notre société. Quel culot ! Mais quel abus de pouvoir pour de simple fonctionnaires ! Si l’on considère les dernières décisions des tribunaux administratifs, qui en arrivent (Au nom de la laïcité….) à tolérer le voile islamique et nous interdire la crèche, je le dis ici bien haut : Ces juges doivent être virés. Ils n’ont pas à dicter notre société. Nous avons notre morale, notre religion, notre histoire, et leur laïcité dont ils abusent, ils peuvent s’essuyer avec… Les tribunaux administratifs, du reste, doivent être tous fermés, car ils sont d’une inutilité démocratique : Ne sont-ils pas juges et parties ? Ne sont-ils pas aux ordres du pouvoir ? On l’a bien vu (Entres-autres, mais tellement vrai) avec l’affaire « Dieudonné » ! Après les TASS, fermons les TA !

    – Nous assistons ces derniers jours à des travers encore plus graves : Des juges qui veulent conduire nos élections. Et l’on voit que tout est dirigé contre la droite, preuve que ces juges sont politisés. Mais quel abus de pouvoir, quel abus du droit, une fois de plus ! Au lieu de savoir attendre que le vote se fasse, quelle ingérence ! Pourquoi tant de hâte alors que nous, nous attendons parfois 8 ans pour avoir une simple décision pour une pension alimentaire ? Manipuler l’opinion publique sur des faits de simple droit pénal (Et encore…) qui ne déboucherons sans doute que sur de modestes condamnations, de quel droit ces juges peuvent-ils corrompre ainsi la mise en place des élections présidentielles ? il y a atteinte formelle à notre démocratie. Ces juges doivent être virés, eux aussi, ils n’ont pas à dicter les urnes. On voit bien que ce fameux « Parquet Financier » n’a été mis en place que par la gauche, pour la gauche… Une monstruosité du diktat des pensées qu’il faudra fermer, aussi.

    Un moment, j’ai failli écrire « poursuivre et condamner les auteurs »… Cela risque d’être compliqué, vous l’aurez compris, nous avons des réflexes à oublier ! Bah, déjà, on n’aura qu’à les priver des droits retraite !

    Allez, la liste des griefs contre cette profession infâme que je méprise pourrais être bien longue, notamment lors des abus des procédures collectives… J’en aurai tant à raconter ! Mon cher Claude, je vous rejoins, vous l’avez compris, je suis de ceux qui « détestent ».

    Et si vous pensez que les juges peuvent désormais trembler, vous me faites espérer : C’est que nous aurons un candidat de droite qui gagnera les élections. Que ce soit François ou Marine, tous les deux ont compris que la leçon de ces fonctionnaires vaniteux valait bien un fromage.
    On coupera alors ce fromage en trois parts égales : Syndicat de la Magistrature, Franc-maçonnerie et Ecole de la Magistrature.
    Et j’espère qu’ils en feront du râpé !

  2. Bromehead says:

    Que ça fait du bien de lire de tels articles. Ces gens là sont l’engeance de notre démocratie (parmi tant d’autres) et sont au service d’une France vendue à la grande finance et à l’Europe. Une mafia méprisante qui échappe à tout contrôle, une caste qui cotise pour la maladie à 0,5% de son salaire et n’a pas a se préoccuper de son lendemain, il serait temps qu’ils tremblent effectivement et se retrouvent à la porte. Nous pourrions les tondre et les exposer en place publique, comme à une certaine époque que je n’ai pas vécue…
    Merci pour cette lettre M. Reichman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *